Murin de Bechstein, Uttenhoffen, reproduction
Faucon
Effraie Alsace
nourrissage oiseau hiver
Cigogne Alsace
Huppe fasciée
Gobemouche noir
Historique2
râle des genêts
épervier bagué
Chauves-souris Alsace
Historique2
Chauves-souris et Alsace du Nord études
Grand Murin colonie
chauves-souris gîte estival
Chauves-souris Franche-Comté
Odonates Zinsel du Nord
Libellules exuvies
Batraciens Alsace
batraciens migrations
chasse alsace
étang de pêche
Biodiversité- renaturation de sites industriels
Education écologie école
Biodiversité au jardin
Prédateurs-chats & corvidés
Zinsel du Nord nature
Daniel Staub naturaliste
Papillon jardin
Coccinelle asiatique
Chat forestier alsace
lynx vosges
Historique2
Musaraignes
Piège-photo
Botanique & orchidées
poulailler industriel
Grand Duc franche-comté
Historique2
turquie nature
Historique2
Ardèche nature
météo alsace du nord
liens amis

La Zinsel du Nord -> Chauves-souris -> Vosges du Nord > Etudes

            Notre passion pour ces mammifères discrets , méconnus et, par voie de conséquence, souvent victimes de craintes injustifiées, a été un moteur puissant pour étudier ces animaux de manière plus approfondie, et sur une période longue, depuis 1980 (voir historique) .


            En 2015, changement climatique et impacts souvent néfastes de notre civilisation sur le milieu naturel et l'environnement donnent tout leur intérêt aux travaux de terrain des 25 à 30 dernières années. Les hivers doux répétés, auront-ils une influence sur le repos biologique - l'hibernation - des chauves-souris (CHS)? En effet, l'Alsace du Nord n'a pas ces grottes profondes où les CHS peuvent hiberner sans craindre des variations régulières des températures provoquant des réveils répétés. On sait que ces réveils exigent à chaque fois des dépenses d'énergie réduisant d'autant les réserves de graisse indispensables pour passer l'hiver dans de bonnes conditions.

                 La plupart de ces insectivores ne trouveront pas la nourriture habituelle pendant la saison froide. Certaines espèces pourront peut-être s'adapter: l'Oreillard peut se nourrir de papillons hibernant dans les gîtes, les pipistrelles trouvent les papillons nocturnes dès que la température dépasse 7°.

            Dans les Vosges du Nord, ce sont les anciennes mines de fer (De Dietrich), les ouvrages militaires des deux conflits mondiaux et certaines ruines des nombreux châteaux médiévaux  qui peuvent offrir des conditions thermiques suffisamment stables pour une hibernation réussie. La géologie du grès n'offre pas autant de cavités que celle du calcaire.


ETUDES et suivis de sites numérotés (carte: cliquez pour agrandir) : ci-dessous.