Faucon
Effraie Alsace
nourrissage oiseau hiver
Cigogne Alsace
Huppe fasciée
Gobemouche noir
Historique2
râle des genêts
épervier bagué
Chauves-souris Alsace
Historique2
Chauves-souris et Alsace du Nord études
Grand Murin colonie
chauves-souris gîte estival
Chauves-souris Franche-Comté
Odonates Zinsel du Nord
Libellules exuvies
Batraciens Alsace
batraciens migrations
chasse alsace
étang de pêche
Biodiversité- renaturation de sites industriels
Education écologie école
Biodiversité au jardin
Prédateurs-chats & corvidés
Sizerin migrateur
Accenteur alpin Vosges
Zinsel du Nord nature
Daniel Staub naturaliste
Papillon jardin
Coccinelle asiatique
Chat forestier alsace
lynx vosges
Historique2
Musaraignes
Piège-photo
Botanique & orchidées
poulailler industriel
Grand Duc franche-comté
Historique2
turquie nature
Historique2
Ardèche nature
météo alsace du nord
liens amis

La Zinsel du Nord -> Ornithologie -> Observ. rares -> Autres: 1.Epervier bagué

Epervier d'Europe (1999): Le 24 oct.1999, un ornithologue du village, TESSIER Thomas, m'apporta un mâle  muni d'une bague. Le rapace s'était tué en fonçant dans une baie vitrée d'une maison particulière d'un village voisin (Gumbrechtshoffen) à 2 km d'Uttenhoffen. La bague portait la mention du Museum (FINLANDE) . Contacté par nos soins, la réponse nous est parvenue le 4 nov. :

Organisme de baguage: Ringing Center - Finnish Museum of Natural History-P.O.BOX 17 - 00014 UNIVERSITY OF HELSINKI

Résultats: L'oiseau a été bagué poussin le 24 juin 1999 à Nastola (Finlande) à 94 km au NE de Helsinki. Il a donc parcouru 1764km en 3 mois 29 jours, ce qui est déjà une performance.


Carte GOOGLE ci-dessous: un aperçu du trajet parcouru. Une preuve de plus que les éperviers des pays nordiques participent à la migration générale. Les éperviers, et d'autres rapaces, présents en hiver chez nous ne sont pas tous des oiseaux sédentaires, même si l'espèce est rencontrée en toute saison.


           Il est donc possible que cet épervier (photo ci-dessous)  surpris à Uttenhoffen le 1 nov. 2010, perché au sommet d'un noyer, en bordure d'un champ de maïs encore sur pied, ne fût qu'un des nombreux migrateurs nordiques. Ce jour-là, il suivait du regard les nombreux passereaux migrateurs (surtout Pinsons) qui se nourrissaient de maïs.

Autres observations