Faucon
Effraie Alsace
nourrissage oiseau hiver
Cigogne Alsace
Huppe fasciée
Gobemouche noir
Historique2
râle des genêts
épervier bagué
Chauves-souris Alsace
Historique2
Chauves-souris et Alsace du Nord études
Grand Murin colonie
chauves-souris gîte estival
Chauves-souris Franche-Comté
Odonates Zinsel du Nord
Libellules exuvies
Batraciens Alsace
batraciens migrations
chasse alsace
étang de pêche
Biodiversité- renaturation de sites industriels
Education écologie école
Biodiversité au jardin
Prédateurs-chats & corvidés
Zinsel du Nord nature
Daniel Staub naturaliste
Papillon jardin
Coccinelle asiatique
Chat forestier alsace
lynx vosges
Historique2
Musaraignes
Piège-photo
Botanique & orchidées
poulailler industriel
Grand Duc franche-comté
Historique2
turquie nature
Historique2
Ardèche nature
météo alsace du nord
liens amis

  La Zinsel du Nord nature et écologie

Libellules: Présentation

Hide Help Boxes
The eye icon located right to elements on the "Elements" tab shows or hides elements and groups in Edit mode.

    Les libellules, ou odonates pour les scientifiques, ont été admirablement étudiées et présentées par Paul-A. Robert dans un ouvrage publié en 1958. Ce scientifique suisse, inspiré par Jean Rostand (1894-1977), biologiste et écrivain, illustrait aussi ses ouvrages avec un talent remarquable, puisque la photographie n’avait pas le développement d’aujourd’hui.


     C’est Robert qui m’a donné la passion des libellules, et m’a appris qu’il faut absolument collecter et savoir identifier les exuvies (l’enveloppe vide de la dernière mue) accrochées aux plantes des berges. Pieds dans l’eau, ou en canot, on collecte ces indices pour avoir un aperçu très intéressant sur la population des différentes espèces. Essayez et vous verrez....

Tourbière du Waldeck: un des quelques joyaux des Vosges du Nord où évoluent encore les rares espèces comme les Leucorrhines

A gauche: naissance d’une Aeschne bleue- elle quitte sa dernière peau de la phase aquatique, appelée exuvie. Celle-ci durcira les jours suivants, avant de se disloquer et de tomber à l’eau. La larve quitte l’eau avant la levée du jour, très souvent. Puis la peau du dos éclate, d’où s’extrait l’imago (insecte parfait, adulte).

     Les rayons du soleil matinal accélèrent la croissance des ailes, qui finissent par s’écarter, puis, vers 11h du matin, c’est l’envol...si les oiseaux ne l’interceptent pas à ce moment crucial...


A droite:

Guide des libellules: Delachaux & Niestlé, 2007, de Dijkstra et al. & Lewington (illustrations remarquables), 320 pages.

   C’est un des derniers nés de ces guides. Un des meilleurs que j’ai jamais eus entre les mains pour l’identification des insectes adultes (imagos) - prise en main ou à distance, avec jumelles de mise au point rapprochée- Dommage que les exuvies en soient absentes. Mais il y a d’autres ouvrages pour cela.


A gauche:Une larve d'Aeschne bleue en dernière phase, juste avant l'éclosion. Le mollusque aquatique - La limnée - ne représente aucun danger


A droite: une autre exuvie trouvée au bord des cours d'eau: il ne s'agit pas d'une libellule, les deux longs appendices abdominaux identifient un Plecoptère (genre Perle pour les grandes espèces), des invertébrés carnivores très voraces.