Faucon
Effraie Alsace
nourrissage oiseau hiver
Cigogne Alsace
Huppe fasciée
Gobemouche noir
Historique2
râle des genêts
épervier bagué
Chauves-souris Alsace
Historique2
Chauves-souris et Alsace du Nord études
Grand Murin colonie
chauves-souris gîte estival
Chauves-souris Franche-Comté
Odonates Zinsel du Nord
Libellules exuvies
Batraciens Alsace
batraciens migrations
chasse alsace
étang de pêche
Biodiversité- renaturation de sites industriels
Education écologie école
Biodiversité au jardin
Prédateurs-chats & corvidés
Staub_maison
Zinsel du Nord nature
Daniel Staub naturaliste
Papillon jardin
Coccinelle asiatique
Chat forestier alsace
lynx vosges
Historique2
Musaraignes
Piège-photo
Botanique & orchidées
poulailler industriel
Grand Duc franche-comté
Historique2
turquie nature
Historique2
Ardèche nature
météo alsace du nord
liens amis

La Zinsel du Nord -> Météo -> Relevés annuels (T° - précipitations)

Les relevés quotidiens des températures (exceptés les mois d’été, juillet et août), à la même heure (environ 7h) depuis 1997, de la pluviométrie depuis 1998, ont confirmé que, localement, à l’échelle d’une vallée (une 20aine de km²) on pouvait avoir un microclimat, dont Météo France ne pouvait rendre compte par ses bulletins régionaux. La comparaison de ces relevés, ici à Uttenhoffen, avec les données de Météo France à Entzheim (une 10 aine de km au Sud de Strasbourg) - communiquées par les DNA- a révélé certaines particularités du climat local. Souvent dans les villages voisins on notait des averses répétées sans qu’un seul nuage ne veuille déverser son contenu quelques km plus loin. L’impression d’une plus grande sécheresse dans cette sortie de vallée serait à confirmer par des données d’autres météorologues amateurs locaux.


Cette entrée de la Zinsel dans la plaine, à l’abri du Gd Wintersberg  (Alt: 581m), point culminant des Vosges du Nord, est privée d’une partie des pluies abondantes qui arrosent ce massif. Combien de fois la pluie annoncée - précipitations océaniques - remontait la bordure du massif, direction Nord-Est, ou passait plus au Sud, en suivant la large vallée du Rothbach, puis la Moder, en direction de la forêt de Haguenau!


    Un bilan de ces mesures est présenté ici:


 Bilan 2006 (fichier PDF-155ko) et retour sur les années précédentes (depuis 1997/98).

  

Ci-dessous, un exemple des distorsions entre les relevés locaux et ceux de la région (Météo-France- Station Strasbourg-Entzheim) 


Commentaires par rapport aux comptes-rendus officiels dans le quotidien régional Les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA- 4/1/2007):                        

           “2006, l’année de tous les records”:


Les T° sont, bien entendu relevées le matin à 7h, mais on part du principe que les T° de la journée ont une incidence sur les matinales du lendemain.

Janvier: “très froid et très sec avec important déficit de précipitation” ? (Météo-F)

         T°: avec ses (-0,8°) , il a été nettement battu par 1997 (-3,9°), et équivalent à 2002 (-0,7°).

         Précipitations: avec ses 30mm, il était équivalent à 1999 (34mm) et 2000 (32mm). L’année 2002 a été plus sèche (24mm).


Février:

         T°: avec ses (0°), on a vu plus froid: 1998 (-1,1°);  2003 (-2,7°); 2005 (-1,2°) et 1999 a été comparable (0,2°).

     Précipitations: avec ses 59mm, il peut être considéré comme normal ici : 700mm par an de moyenne (sans compter l’année exceptionnellement sèche 2003 avec 470mm sur les 12 mois). Les déficits sur ce mois ont été enregistrés en 1998 (14mm) - 2003 (14mm) - 2004 (22mm).


Mars

         : avec ses (1,9°) , il a été assez froid (< 2°) , comme les deux années précédentes: 2004 & 2005 (1,6°) . Plus de journées de gel que sur la période équivalente en janvier (décades 1 & 2).

          Précipitations: avec ses 104mm, il n’atteint pas le record de 2001 (143,5mm) et est loin du minimum 14mm (2003)


Avril

         : avec ses (5,7°) , il est dans la moyenne. Seul 1997 a été anormalement froid (2,3°)

          Précipitations: avec ses 51mm, nous sommes dans la moyenne. Rien à voir avec le déficit de 1999, 2002, 2003,2004 ne dépassant pas 35mm.


Mai

         : avec ses (11,4°) , il est dans la normale. Pourtant Météo France souligne un ensoleillement médiocre...Les années 1997, 2004 étaient fraîches (resp. 9,8° et 8,9°) 

          Précipitations: avec ses 57mm, il est dans la normale


Juin

         : avec ses (13,9°), il est dans la normale, “loin” des maximas de 2002 et 2003 (resp. 16,1° et 17,2°)

          Précipitations: avec ses 70mm, c’est le maximum depuis 1998. Le “très sec” de Météo France est donc étonnant.


Juillet

          Précipitations: avec ses 19mm, c’est le mois de juillet le plus sec depuis 1998. “Records d’ensoleillement, chaleur remarquable par sa durée” (Météo F.): voilà qui correspond mieux. Le maximum pour le mois a été atteint en 2000 (128mm) ce qui représentait 18% des précipitations annuelles.


Août

          Précipitations: avec ses 128mm, c’est la quantité tombée en juillet 2000. Un maximum pour ce mois, dépassant 2004 (100mm). Mais ces précipitations ne représentent que 15,5% de la pluviosité annuelle: 2006 (824mm) aura été la deuxième année “pluvieuse” après 2001 (856mm). “Douche écossaise, pluies abondantes (plus du double de la normale)” (Météo-F).


Septembre

         : avec ses (13,9°) , c’est un record de douceur. En augmentation depuis 2003, de 1° d’une année à l’autre.  “douceur exceptionnelle”(Météo-F)

          Sans avoir atteint les 13°, nous avons déjà connu un maximum en 1999, et on a plutôt l’impression qu’il y a des cycles: ça monte, ça descend, ça fait des “vagues”(!). Alors attention aux conclusions...


          Précipitations: avec ses 64mm, il n’y a là rien d’exceptionnel. De 1998 à 2001, les précipitations étaient supérieures. Certes elles sont le double des trois années précédentes. On avait perdu l’habitude...


Octobre

         : avec ses (10,7°), le record pour le mois. Il n’y a qu’en 2001 qu’on a dépassé (10°).

          Précipitations: avec ses 153mm, c’est un record absolu, quelques soient le mois et l’année depuis 1998. “Précipitations extrêmes” (Météo-F)


Novembre

         T°: avec ses (6°), il est au-dessus de la moyenne (entre 3 et 4°), mais il y avait plus chaud en 2002 (6,9°). “de très loin le mois de novembre le plus chaud sur toute la région” (Météo-F)? On peut se poser des questions...

          Précipitations: avec ses 56mm, il est dans la normale, loin du maximum en 2002 (112,5mm)


Décembre

         T°: avec ses (3°), cela n’a rien d’une douceur particulière “doux et très ensoleillé, durée d’insolation double de la normale” (M-F)?! On a déjà relevé autant ou mieux: 1997 (3°) - 1999 (3,8°) - 2000 (4°) - 2002 (3,7°).

          Précipitations: avec ses 33mm, c’est assez faible. Des minimas de 22 et 23mm sur la période. Un maximum exceptionnel de 133mm (1999)

Phénomènes météo exceptionnels ...