HERON dans les écoles avec Daniel Staub
Faucon
Effraie Alsace
nourrissage oiseau hiver
Cigogne Alsace
Huppe fasciée
Gobemouche noir
Hirondelle de fenêtre
Historique2
râle des genêts
épervier bagué
Chauves-souris Alsace
Historique2
Chauves-souris et Alsace du Nord études
Grand Murin colonie
chauves-souris gîte estival
Chauves-souris Franche-Comté
Odonates Zinsel du Nord
Libellules exuvies
Batraciens Alsace
batraciens migrations
chasse alsace
étang de pêche
Biodiversité- renaturation de sites industriels
Education écologie école
Biodiversité au jardin
Prédateurs-chats & corvidés
Zinsel du Nord nature
Daniel Staub naturaliste
Papillon jardin
Coccinelle asiatique
Chat forestier alsace
lynx vosges
Historique2
Musaraignes
Piège-photo
Botanique & orchidées
poulailler industriel
Grand Duc franche-comté
Historique2
turquie nature
Historique2
Ardèche nature
météo alsace du nord
liens amis

La Zinsel du Nord -> Ecologie-> Prédateurs - chats et corvidés

                2016: Les prises de position diverses et variées sur les réseaux sociaux, sites naturalistes et autres concernant les capacités de nuisance présumées de ces prédateurs ne se comptent plus. A coup de prétendues études "scientifiques" , on cherche, dans la plupart des cas, à convaincre le grand public, que l'effet sur la petite faune ailée est limitée: " Dans la Nature, il ya des prédateurs et des proies, c'est normal, etc..., bla-bla.."

                Certes, on veut bien accorder au chat domestique des capacités de nuisance significatifs, sachant que des études d'ornithologues en Angleterre ont montré l'impact catastrophique de ce félin sur les oiseaux. Il y est question de 15 millions d'oiseaux capturés annuellement par les chats dans ce pays!


********************************************************************************************************

                Nos observations dans notre jardin, refuge LPO depuis 2015, confirment quasi quotidiennement les observations faites au cours de notre activité d'ornithologue  de plus de 35 ans: les chats domestiques et les corvidés ( Corneilles, Pies et Geais) ont un impact absolument désastreux sur la reproduction de nos oiseaux non cavernicoles de nos jardins depuis les 15 dernières années.


                Il faut donc reconnaître qu'il n'en pas toujours été le cas. Cette loi naturelle de la relation proies-prédateurs est totalement bafouée par l'agriculture "moderne" , avec le cortège désormais tristement banal: Destruction de haies, épandage de pesticides. Les vrais responsables de cette situation sont, en réalité:


a) les politiques chargés de permettre aux agriculteurs de vivre sans les obliger à recourir à des tailles de plus en plus démesurées de leurs exploitations. Les règles de production doivent être les mêmes, du moins pour les producteurs européens, pour faire jouer la vraie concurrence. D'autre part, le refus d'un capitalisme échevelé où la grande distribution impose ses prix les plus bas aux agriculteurs est une autre mission importante des ces mêmes politiques...On voit à quelle échelle, ce problème devra être réglé.

  


b) Les consommateurs eux-mêmes, en exigeant des produits de plus en plus parfaits, sans taches, avec les plus belles couleurs, ce qui ne se fera pas sans les pesticides.


                Or il se trouve que certains prédateurs se sont très bien adaptés à ces mutations sociétales, mais les victimes sont les insectes, et la petite faune, comme les petits passereaux de nos jardins et nos campagnes.


                L'objet de cette page, concernant le chat mais essentiellement les Corvidés, est de montrer comment:


a)  ces prédateurs utilisent leur remarquable intelligence pour tromper notre vigilance et celle de leurs proies afin d'arriver à leurs fins.


b)  nous avons tenté de les éloigner ou de leur faire peur. Cela nous a amené à faire des observations très intéressantes sur ces espèces, qui nous permettront de prétendre de bien les connaître.


                Un document en PDF en  préparation ....